Au secours sauvons nos écoles et nos universités (Communiqué CNEPT)

Notre pays a réaffirmé sa vision et sa volonté politique reflétées dans de nombreux traités internationaux et régionaux relatifs aux droits de l’homme et qui consacrent le droit à l’éducation et ses liens réciproques avec d’autres droits fondamentaux .

Sur les dix sept objectifs du développement durable l’ODD 4 consacré à l’éducation vise à «  assurer l’accès de tous à une éducation de qualité sur un pied d’égalité et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie »

Un développement social inclusif exige la fourniture universelle des services cruciaux comme l’éducation .

Dans le cadre de la mise en œuvre des politiques éducatives ,notre pays qui a élaboré des programmes éducatifs comme le PDEF et  le Paquet a eu à organiser des rencontres d’envergures  nationales comme les Etats Généraux  de l’Education ,les Concertations Nationales sur l’Avenir de l’Enseignement Supérieur , les Assises nationales  de l’Education et  dans le Pse  , l’éducation occupe une place de choix dans l’axe II relatif au développement humain.

Il  faut noter que ces rencontres qui ont eu à aboutir des fortes recommandations ont été toutes validées par des Conseils Présidentiels .

Nous pensions qu’après ces larges concertations validées par la Haute Autorité du pays  avec un diagnostic approfondi et  des décisions majeures que notre école tant appréciée à travers le monde n’allait plus connaître des soubresauts  après la signature du protocole d’accord signé l’année dernière entre le Gouvernement et les Syndicats d’Enseignants

Malgré les nombreuses initiatives prises par notre Coalition et d’autres acteurs du système allant dans le sens d’apaiser notre espace scolaire et universitaire ,  les crises  continuent toujours d’affecter notre école et du coup les enseignements apprentissages et le quantum horaire .

  Après les mots d’ordres de grèves décrétés par certains syndicats nous constatons avec amertume que l’école et l’université sont récemment agressés  de façon violente .

Ces agressions ont gravement affecté notre espace scolaire  et universitaire et du coup le quantum horaire qui est indispensable pour l’atteinte d’une éducation inclusive de qualité pour tous.

A cet  effet pour sauver notre école et université ,la Cnept membre du Comité Dialogue Social Secteur de l’Education et du Comité de Suivi des Accords  fidèle à ses missions traditionnelles de veille d’alerte lance un appel solennel aux autorités nationales le Président de la Republique ,le Premier Ministre et particulièrement les Ministres de l’Education Nationale et de l’Enseignement Supérieur de convoquer dans les meilleurs des concertations avec les différents acteurs de l’école et de l’Université en vue de prendre des mesures urgentes et idoines pour la reprise immédiate des enseignements apprentissages avec une sécurité assurée  des enseignants , des èléves , des étudiants et des autres personnels des établissements  scolaires et universitaires .A quelques jours de la Campagne électorale pour les élections locales avec l’implication de plusieurs enseignants à travers le pays et des nuages de discordes qui continuent de planer et rallumer les étincelles de la confrontation le  quantum horaire qui est plus indispensable pour une éducation inclusive de qualité pour tous risque  ne pas   être  atteint .

                                                                                                                Pour le Comité Exécutif National

                                                                                                                 Le  Président   Silèye  Gorbal Sy

Partagez sur !